Cinq personnes impliquées dans l'affaire de la vidéo compromettante de Slimane Guendouzi, maire de Ras El Ma, commune de Sidi Bel Abbes, ont été mise en détention préventive par le tribunal de la wilaya, aussitôt après avoir été entendues par le procureur général. Les mis en cause sont accusés d'avoir mis sur les réseaux sociaux la vidéo en question où le P/APC, un élu du RND, renvoyé des rangs du parti depuis, se livrait à des ébats sexuels avec une femme dans son bureau. Il s'agit d'un élu de la même municipalité, un certain K. H., un responsable de l'antenne locale des scouts, A. A., un gérant d'un cybercafé, N. N., ainsi que d'autres autres personnes, H. Z. et R. T., qui s'est sont chargées de diffuser largement, à la fin du mois dernier, cette vidéo enregistrée en 2013. Cette affaire avait suscité le mécontentement des habitants de cette localité qui se sont rassemblés devant le siège de l'APC pour réclamer le départ du maire. Celui-ci a démissionné de son poste peu de temps après. Début juillet, Slimane Guendouzi, sujet à un mandat d'amener, s'était rendu aux services de sécurité. Le porte-parole du RND, Sedik Chihab, avait indiqué que le P/APC n'était pas militant du parti au moment des faits.

Elyas Nour

Advertisement