La compagnie nationale est au bord de la faillite. Pour tenter d’éviter la catastrophe annoncée, le Fonds national d’investissement (FNI) lui a prêté deux milliards de dollars. Objectif : donner un coup de jeune à sa flotte. Cela suffira-t-il à la redresser ?   

Le gouvernement a donné son aval pour renflouer les caisses de la compagnie. Air Algérie se verra prêter deux milliards de dollars pour acquérir de nouveaux avions. D’ici 2021, la quasi-majorité des appareils de la compagnie seront hors service. En effet, la moitié de ses appareils dépasse les 25 ans d’âge.

Advertisement

En communiquant à ce sujet, le ministre des Transports et des Travaux publics, Abdelghani Zaalane a également indiqué que 60% des ces fonds seront destinés à la modernisation de la flotte. Le reste servira à mettre la compagnie au diapason. En tout cas, c’est ce qu’a rapporté Echourouk, citant une source au sein de la compagnie.

Ainsi, les responsables d’Air Algérie ont mis en place un plan d’urgence assorti d’une étude à moyen et long terme. L’objectif n’est autre que celui de renforcer les capacités de la maintenance et d’entretien.

Le discours optimiste ainsi que tous ces plans mis sur pieds pourront-ils sauver la compagnie ? Pas sur, si les gestionnaires persistent à entretenir le même état d’esprit. Dans l’état actuel des choses, Air Algérie est une équipe qui perd.