Les résultats des examens du baccalauréat de cette année pourraient être catastrophiques. Le Conseil des enseignants des lycées d’Algérie (CELA) table sur un taux de réussite de 21,18% au mieux au vu des premiers indices. Ce syndicat a établi une étude basée sur pas moins de 500 copies corrigées dans chaque matière et filière de candidats répartis sur cinq wilayas des différentes régions du pays. Dans les matières de spécialité ce taux n’a pas dépassé les 24%. Dans les matières secondaires et les langues étrangères, les chiffres sont encore plus faibles avec respectivement 18 et 15%. Le CELA rappelle à cet effet que ces dernières années, ses pronostics se sont avérés généralement proches des taux officiels. Les résultats de l’édition 2018 vont être proclamés dans près de huit jours. Il faut rappeler que le taux national de réussite au Bac 2017 était de 56,07%, en nette progression par rapport à l’année d’avant (2016) où il était de 49,79%. Si ce chiffre du CELA pour 2018 se confirme ça serait un retour vers les années quatre-vingt-dix où les taux ne dépassaient pas les 25%. Il faut dire que beaucoup de candidats se sont plaints, dans certaines filières, de la difficulté qui a caractérisée les sujets qui leur ont été proposés. Des informations avaient même fait état de la volonté de la tutelle de supprimer certaines questions lors des corrections. Mais rien d’officiel jusque-là. Une autre polémique se profile donc à l’horizon…

Elyas Nour