En ce mois de juillet, plusieurs régions du monde observent des vagues de chaleur extrême. Des records de températures ont été battus aux quatre coins du monde.

Le monde suffoque. Depuis le début du mois de juillet, les températures ne cessent d’augmenter aux quatre coins du globe.. De nombreux pays ont ainsi battu leur record de chaleur.

Advertisement

Record de chaleur battu en Arctique

Du côté du Sahara, un record de température a été battu à Ouargla, en Algérie, où il a fait 51,3°C le 5 juillet dernier, soit un record absolu pour le pays mais aussi pour l’ensemble du continent africain. Des températures exceptionnellement chaudes ont également été enregistrées en Tunisie, avec des niveaux records observés à Tozeur (49,2°C le 5 juillet) puis à Kairouan (48,3°C le 14 juillet.

Record national battu au Japon

Depuis plusieurs semaines, le Japon fait face à une canicule violente qui a causé la mort de plus de 80 personnes. Le pays a battu son propre record de chaleur le 23 juillet dernier avec un exceptionnel 41,1°C enregistré à Kumagaya, ville à 50 kilomètres au nord-ouest de Tokyo.

La vague de chaleur s’est propagée vers la Corée du Sud, où les températures avoisinent les 40°C depuis quelques semaines. Le 22 juillet, il a fait 38°C à Séoul, à seulement 0,4°C du record absolu du pays. En Corée du Nord, la température a atteint 39,7°C à Wonsan le 22 juillet, un record absolu en plus d'un siècle de mesures.

Le record mondial quasiment battu en Amérique du Nord

Les Etats-Unis sont eux aussi touchés par la canicule, où plusieurs records absolus ou mensuels ont été battus entre les agglomérations de Los Angeles et San Diego. En particulier 48,9°C à Chino (banlieue est de Los Angeles) le 6 juillet, un record pour l'agglomération du Grand Los Angeles.

Lundi, une nouvelle vague de chaleur a frappé la côte ouest de l’Amérique du Nord. À cette occasion, la célèbre « vallée de la mort », en Californie, a enregistré 52,9°C, soit 1,1°C de moins que le record mondial.
Au Canada, le Québec a souffert de la canicule en début de mois. L’agglomération de Montréal a battu son propre record grâce aux 36,6°C enregistrés le 2 juillet.

Le moyen orient aussi

Des records nationaux ont été battus au Moyen-Orient. Le 11 juillet, aux Emirats arabes unis, il a fait 51,4°C à Saih al Salem, record absolu pour la région de Dubaï. En Iran, 53°C ont été mesurés à la station agro météorologique d'Ahwaz le 2 juillet, égalant le record national mensuel de juillet.
Fin juin, le Sultanat d’Oman a également battu des records de chaleur. À Qurayyat, la température n'est pas descendue en dessous de 42,6°C pendant 24 heures entre le 25 juin et le 26 juin. La ville a ainsi battu le record mondial de température minimale élevée sur une période de 24 heures, selon Géoclimat.

Rédaction AF