Le Directeur général des Douanes Algériennes, Farouk Bahamid, a procédé à un large mouvement dans le corps de sécurité qu'il dirige. Selon le quotidien arabophone "Ennahar", qui a publié le document officiel contenant cette décision, les nouvelles nominations ont touchées pas moins de 17 chefs d'inspection divisionnaires, ainsi qu'un nombre important de sous-directeurs. Des wilayas importantes, telles qu'Alger, Tlemcen, Bejaia, Sétif, Annaba ou bien Boumerdes, pour ne citer que celles-là, sont concernées. Bien évidemment, dans cette note, il n'y a aucune explication quant aux objectifs de ces changements. Serait-ce lié à l'affaire des 701 kg de cocaïne, saisis sur un navire au port d'Oran le 29 mai dernier ? Fort probablement. Après l'éclatement de cette affaire, les différents services de sécurité ont connus d'énormes remous. Les patrons de la police, le général-major Abdelghani Hamel, et de la gendarmerie, le général-major Menad Nouba, ont été démis de leurs fonctions. D'autres responsables de ces deux corps de sécurité ont été également écartés. Le dernier en date est le chef de sureté de la wilaya de Tipaza. Des "limogeages" qui, faut-il le signaler, n'ont jamais été justifiés. Mais tout porte à croire que c'est lié à cette grosse affaire de trafic de drogue dont le principal accusé est l'importateur de viande congelée et promoteur, Kamel Chikhi dit Kamel le boucher.

Elyas Nour

Advertisement