L’Etat est décidé à revoir la politique de subvention. Dès l’année prochaine, l'Etat compte levée ses subventions sur l’électricité et les carburants. En tout cas, c’est ce qu’a affirmé, aujourd’hui, le ministre des Finances, Abderahmane Raouya, sur les ondes de la chaîne 3 de la radio nationale.

Expliquant ce renoncement au soutien des prix des produits de première nécessité, le ministre a indiqué que les plus démunis ne profitent des subventions qu’à hauteur de 7% alors que les plus nantis, d’après lui, arrivent jusqu’à 14%.

Advertisement

«On ne peut pas continuer comme ça», a signalé Raouya. Tout en affirmant que l’Etat ne renoncera pas aux subvenions, mettant en avant l’option du ciblage, le premier responsable du secteur des finances a estimé qu’il y a nécessité à lever graduellement les subventions. Et cela commencera, donc, par l’électricité et les carburants, dès 2019.

Selon lui, le gouvernement se penche actuellement sur les moyens à utiliser pour l’identification des familles les plus nécessiteuses afin qu’elles profitent directement des subventions. Il faut rappeler à cet effet, que les carburants ont été augmentés trois fois ces dernières années passant du simple au double (de 23 à 42 dinars environ pour le super et sans plomb). L’électricité avait également connu une hausse en 2016.

Elyas Nour