Le ministère du travail a annoncé, hier, que les horaires de travail dans l’administration et les services publics ont été réaménagés, en prévision du mois d’août, pour dix wilayas du Sud du pays. Ainsi, les travailleurs de ces régions devront rejoindre leurs postes d’emplois, entre le 1er et le 31 août, à 6h du matin avant de les quitter à 13h. La décision a été prise en raison de la vague de chaleur qui frappe ces dix wilayas qui sont Adrar, Laghouat, Biskra, Béchar, Tamanrasset, Ouargla, Illizi, Tindouf, El-Oued et Ghardaïa. Il faut dire que la canicule a atteint au mois de juillet des pics alarmants dans certaines localités, notamment à Ouargla, où la température avait dépassé certains jours les 50°. Une tendance qui devra se maintenir selon les prévisions de l’Office nationale de la météorologie (ONM). Les coupures de courant qu’ont connues certaines villes ont alors provoquées l’ire des citoyens. Aujourd’hui, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a affirmé que les dégâts occasionnés sur certaines installations de Sonelgaz sont « normaux » du fait de la chaleur. « Personne ne peut contrôler les conditions climatiques », a-t-il déclaré avant d’ajouter que « des câbles électriques n’ont pu résister aux fortes chaleurs ». Les coupures d’électricité en cette saison estivale ont même provoqués des manifestations de rue à Bechar et Ouargla.

Elyas Nour