L'affaire du lauréat d'un des prix du concours "Arabic Reading Challenge", le "défi de la lecture arabe", un barbu qui avait refusé de serrer la main à la ministre de l'Education Nationale, Noria Benghebrit, continue de susciter des réactions. Hier, le Syndicat national des Zaouias "Al Achraf", a dénoncé, dans un communiqué publié sur sa page "facebook", le comportement de celui "qui s'est fait humilié lui-même" en refusant de saluer la ministre. Pour le syndicat, qui a affirmé que l'implication de la religion dans la politique est "un danger pour l'Etat", "l'erreur ne viens pas de lui mais de ceux qui l'ont invité". Les représentants des Zaouias ont, à cet effet, demandé à la première responsable du secteur de l'éducation de ne plus honorer "des personnes qui ne méritent pas la moindre attention". Il faut rappeler que ce lauréat avait tout fait pour éviter de serrer la main ou même de se mettre à côté de Noria Benghebrit, et ce, devant les caméras des chaines de télévision. Ce qui avait provoqué la gêne des personnes présentes, alors que la ministre, décontracté, ne s'est pas montrée "offusquée". Benghebrit est souvent critiquée par le courant islamiste. Certains lui reprochent le fait de vouloir atténuer l'influence de la religion dans le système éducatif national.

Elyas Nour

Advertisement