L'Algérie dispose d'une des connexions Internet les plus lentes au monde. Et ce n'est pas les remises en cause des différents classements internationaux par certains responsables algériens qui va changer la chose. Dans le dernier " Worldwide broadband speed league 2018", qui établis annuellement un rapport sur les débits de pas moins de 200 pays (le classement de cette année a été établit sur la base de 163 millions de tests concernant 200 pays), l'Algérie, avec une vitesse de téléchargement de 1,25 mbps (Mégabits), s'est retrouvé à la 175e place. Selon ce rapport, il faudrait 9 heures et 7 minutes pour qu'un internaute algérien puisse télécharger un film de 5 GB (giga bits), alors que ce temps est de 11 minutes et 18 secondes seulement au Singapore, premier au classement, avec un débit de 60,39 mbps. Hormis le Yémen, dernier au classement, et l'Irak, 178e, tous les autres pays nord-africains et arabes devancent l'Algérie. A titre d'exemple, l'Egypte est 170e, la Tunisie 112e, le Maroc 105e et la Palestine 154e. Pour le haut du classement, en dehors du Singapore (1er), tous les autres pays du Top 10 sont européens. Par contre, le meilleur pays africain, en terme de vitesse de téléchargement, est le Madagascar (22emondialement) avec une connexion de 24,87 mbps. Celui-ci est suivi du Kenya, 64e, et l'Afrique du Sud 76e. Il faut noter en dernier lieu que durant l'année passée, l'Algérie était 161e sur un ensemble de 189 pays classés.

Elyas Nour

Advertisement