Hamel Belkheir, ex-directeur régional des Douanes à Annaba et frère de l'ancien patron de la police, le général-major, Abdelghani Hamel, a été mis jeudi soir en liberté provisoire, par le tribunal d'Annaba. Celui-ci est poursuivi dans l'affaire de ‘’transfert illicite de devises vers l’étranger et de trafic de conteneurs de produits contrefaits’’. Son passeport lui a été également retiré. Huit autres mis en cause ont aussi été libérés provisoirement. Par contre, huit personnes ont été mises sous contrôle judiciaire. C'est jeudi dernier que ce responsable régional de la douane a comparu devant le Procureur de la République près le tribunal d'Annaba. La justice enquête dans les faits sur deux affaires. La première est liée à une opération de surfacturation, l'importateur ayant "gonflé" le nombre d'unités de la marchandise importée (fauteuils roulants). De plus, celui-ci, qui était apparemment sur la liste des "fraudeurs", a usé d'un procédé "spécial" pour effectuer sa transaction en optant pour le D9, relatif aux organismes spécifiques, tels que les corps diplomatiques ou les associations, ce qui l'a dispensé d’avoir un numéro d’identification fiscal. Une manière de "contourner" la liste des fraudeurs. Dans la deuxième affaire, découverte au mois de janvier dernier, il est question d'importation de produits contrefaits (baskets). C'est un jeune douanier qui avait décidé de saisir la marchandise à sa sortie du port. Ce qui lui avait valu une suspension de la part de son directeur régional qui n'est autre que Hamel Belkheir. Celui-ci affirme néanmoins qu'il s'agit d'un complot.

Elyas Nour

Advertisement