Les restrictions sur les visas dont se plaignent les Algériens depuis le début de cette année ne sont pas imaginaires. Beaucoup d’Algériens ont du mal à déposer même ce visa notamment auprès des prestataires de services.

L’ambassadeur de France en poste à Alger. M. Xavier Driencourt a affirmé hier que personne ”à ma connaissance, ne nous demande de réduire le nombre de visas en réaction à la limitation des importations françaises. Je peux vous assurer que nous n’avons pas de telles instructions.”

Advertisement

Pour lui, la “combinaison de plusieurs facteurs” a conduit à la réduction du nombre de visas délivrés par la France ces derniers mois. Selon le diplomate français, l’introduction du logiciel “France visa” a “donné le sentiment aux Algérois que c’est devenu plus compliqué”. A cela s’ajoute, le changement de prestataire à Alger : “nous sommes passés de TLS à VFS pour la prise de rendez-vous (...) ces deux éléments combinés font que la montée en puissance de VFS, à Alger a pris du temps, il y a eu des bugs informatiques”. Et du coup, avoue-t-il, “il y a eu moins de visas délivrés en avril, mai et juin parce qu’il y a eu moins de dossiers déposés ».

L’ambassadeur de France a expliqué également que les français comme leur homologues européens sont “préoccupés” par le phénomène migratoire et donc, effectivement, ils demandent aux consuls généraux de faire en sorte que les dossiers soient complets. “Nous exigeons des dossiers complets, sincères et réguliers et ne pas obéir aux instructions du ministre de l’Intérieur ou des Affaires étrangères ne serait pas correct de la part des fonctionnaires que nous sommes.”

Rédaction AF