Le verdict dans l’affaire de l’activiste Salim Yezza, initialement prévu pour mardi à Ghardaia, a été renvoyé à mardi prochain, a-ton appris de sources proches du dossier.

Arrêté le 14 juillet dernier à l’aéroport de Biskra alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour la France, Salim Yezza est poursuivi notamment pour les chefs d’inculpation d’ « incitation à attroupement » et d’ « incitation à la haine » pour une publication remontant à 2014 et publiée sur sa page Facebook.

Advertisement

Mardi dernier, le parquet du tribunal de Ghardaia avait requis une peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 dinars.

Rédaction AF