Des membres du mouvement Mouwatana (citoyenneté), ont été arrêtés ce matin par les forces de police alors qu’ils s’apprêtaient à tenir un sit-in de protestation contre le cinquième mandat au cœur d’Alger.

Le patron de Jil Jadid, Soufiane Djilali, le journaliste-écrivain Saâd Bouakba, la présidente de l’Union pour le Changement et le progrès (UPC), Zoubida Assoul, ainsi que l’avocat Abdelghani Badi ont été arrêtés ce dimanche matin à la place des martyres alors qu’ils s’apprêtaient à observer un sit-in contre un cinquième mandat de Bouteflika.

Advertisement

Dans un communiqué rendu public vendredi, le mouvement déplore le fait que «le gouvernement et les partis clients du pouvoir sont entrés, de leur propre aveu, en campagne anticipée pour le cinquième mandat en violation flagrante des lois républicaines et de la morale tout court ». Dans le même communiqué, Mouwatana dénonce un « coup d’État rampant ».