Intervenant en marge d’une conférence de presse animée en présence du SG du FLN Djamel Ould Abbès, le patron de TAJ Amar Ghoul a indiqué que la question du cinquième mandat est close et que les partis de soutien au président Bouteflika sont entrés dans la phase de campagne électorale.

Le patron de TAJ s’est fondu d’une déclaration des plus surprenantes. « Les partis du pouvoir ont dépassé la phase où on sollicitait le président Bouteflika à briguer un cinquième mandat. Actuellement, nous sommes en compagne électorale », a-t-il lancé lors d’une conférence de presse animée en marge d’une réunion avec Djamel Ould Abbès, dans le cadre des consultations entre les partis de soutien au président Bouteflika.

Advertisement

Serait-ce l’option pour laquelle le régime à opté pour officialiser la candidature d’Abdelaziz Bouteflika ? En tout cas, Amar Ghoul vient d’annoncé avec des termes clairs que le président va se présenter à sa propre succession pour la cinquième fois consécutive.

En mars dernier, Amar Ghoul avait proféré des propos du même genre. « Le choix du futur président doit rester celui de l’État», avait-il dit, tout en expliquant que le prochain président sera désigné au sain du système. Des propos que le patron du FLN vient de conforter en avançant, en marge de sa réunion avec Amar Ghoul, que « le président Bouteflika n’a pas besoin de campagne électorale pour être élu ».