C’est un véritable pavé dans la marre qu’a jeté, hier, le wali d’Annaba, Mohamed SALAMANI, à propos des bénéficiaires de logements sociaux. D’après lui, des “dizaines” de noms ont été rayés de la liste pour fraudes.

Lors d’une conférence tenue hier au siège de la wilaya, le responsable a fait savoir qu’en plus de ceux qui ont falsifié leurs fiches de paye, il y a des gens possédant des villas dans des quartiers huppés à Paris en France qui ont postulé pour bénéficier d’un logement social.

Advertisement

Le wali a également évoqué les cas de hauts cadres de l’État ou des bénéficiaires décédés, dont la date de l’un d’entre eux remonte à…1941. Mohamed Selmani a par ailleurs, affirmé que l’opération de contrôle a permis de rayer de la liste 68 noms de personnes ayant déjà bénéficié d’un logement ou d’un terrain à bâtir par le passé.

Sans donner le nombre total précis de cas de fraude, celui-ci a indiqué que leurs dossiers ont été remis à la justice. Les fraudeurs ont-ils été bénéficiés d’une quelconque complicité au niveau local ? Le wali n’en dira pas plus.

En tous cas, la wilaya d’Annaba devra organiser aujourd’hui un tirage au sort pour désigner les bénéficiaires de logements sociaux occupant des habitations précaires dans certains quartiers de la wilaya. Cette opération de distribution pourrait provoquer des “remous”.

Elyas Nour