A Batna, un établissement public de santé a versé dans de drôles de pratiques. Le 31 juillet dernier, il a lancé un appel en direction des citoyens afin qu’ils financent la construction d’un puits. Il semblerait que la mendicité est un phénomène qui touche également les établissements publics.

Il s’agit de l’établissement hospitalier mère-enfant Meriem Bouatoura de Batna. Le 31 juillet dernier, ce dernier lance un appel « aux âmes charitables afin de financer l’étude et la construction d’un puits pour assurer à l’hôpital un approvisionnement continu en eau ».

Advertisement

L’établissement s’est adressé aux personnes physiques ou morales. « L’administration de l’établissement lance un appel à toute personne physique algérienne ou toute autre personne morale (entreprise ou association) […], voulant financer l’étude et les travaux de construction à se rapprocher de la direction de l’établissement », a-t-il été écrit.