L’estivant tabassé par des parkingueurs, mercredi dernier, près d’Aokas, à Bejaia, est décédé aujourd’hui à l’hôpital Khelil Amrane de la même wilaya, des suites de ses blessures. Agé de 36 ans et originaire de Oued Souf, celui-ci était en déplacement dans cette région pour passer, en compagnie d’amis, quelques jours de vacances. Mercredi dernier, dans la soirée, la victime avait refusé de se plier au «diktat» d’un jeune qui voulait lui soutirer 200 dinars contre un stationnement sur un terrain vague. Ce qui lui avait couté un tabassage en règle, avec l’aide d’une barre de fer. Arrivé à l’hôpital, il a subi une intervention chirurgicale, sans grand résultat finalement. Ayant pris la fuite après leur forfait, ses agresseurs, quoi qu’identifiés, sont toujours recherchés par la police. Ce n’est pas la première fois que des parkingueurs et des loueurs de parasols, ayant squattés des plages, font des victimes. Le 19 juin dernier, un automobiliste, s’étant arrêté pour faire des achats au niveau du boulevard du front de mer de Skikda, avait été lâchement assassiné par un parkingueurs, devant les membres de sa famille. Et quelques jours auparavant, un «loueur de parasol» avait également assassiné un estivant à Bousfer à Oran. Les services de sécurité n’arrivent pas apparemment à mettre un terme au diktat exercé par des jeunes au niveau de beaucoup de plages du littoral algérien.

Elyas Nour

Advertisement