Des patients atteints de choléra quittent l’hôpital de Boufarik sans qu’ils ne soient totalement guéries. C’est ce qui a été révélé sur la chaîne de télévision Dzair Tv, dans un reportage dédié à la prise en charge des patients au niveau de cet hôpital de la Mitidja.

Selon le médecin spécialiste, Amine Abdallah, même si leur nombre est minime, le fait qu’un malade non complètement guéri quitte la structure où il est hospitalisé pourrait s’avérer dangereux.

Advertisement

Une personne atteinte de choléra portera les germes de la maladie en elle durant deux semaines alors que les signes de la maladie ont disparu.

«Il s’agit surtout des patients que la maladie n’a pas encore affecté. Certains d’entre eux ne croient même pas qu’ils sont atteints de choléra», affirme le médecin.

Elyas Nour