La diplomatie algérienne n’a pas tardé à prendre position dans la crise qui oppose l’Arabie Saoudite au Canada. Un communiqué du ministère des Affaires étrangères vient d’être rendu public.  

Alger s’est dite préoccupée par les répercussions de la crise diplomatique opposant le Canada à l’Arabie saoudite, tout en rappelant un principe qui lui est cher : la non-ingérence.

Advertisement

Alger a exhorté les deux parties à «se conformer aux principes du droit international et à la Charte des Nations unies, notamment en ce qui concerne le respect de la souveraineté des États et la non-ingérence dans leurs affaires intérieures».

Le MAE souligne également les «relations fraternelles et les liens profonds entre l’Algérie et le Royaume d’Arabie Saoudite».