Le ministère de la Santé s’est rétracté ce lundi, par rapport aux propos tenus hier lors d’une conférence de presse à Blida durant laquelle il a assuré que le choléra sera éradiqué dans les trois jours.  

la déclaration a été largement reprise par l’agence officielle (APS), ainsi que par des médias nationaux.

Advertisement

Cet excès de zèle de la part du ministre et le cafouillage qui en a suivi est un autre préjudice porté à l’image d’un secteur livré à l’anarchie. En tout cas, cette déclaration a ôté toute crédibilité au discours gouvernemental, notamment en ce qui concerne la gestion du dossier de l’épidémie de choléra.