Deux Palestiniens ont été tués vendredi par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza lors de manifestations le long de la frontière avec Israël, a indiqué le ministère de la Santé gazaoui.

 Karim Abou Fatayer, 30 ans, a été mortellement atteint non loin du camp de réfugiés d’Al-Boureij. Sadi Mouammar, 26 ans, a succombé à un tir dans la tête à l’est de Rafah, a précisé le ministère de cette enclave palestinienne dirigée par le mouvement islamiste Hamas.

Advertisement

Quelques milliers de Palestiniens ont à nouveau protesté le long de la barrière séparant Israël de Gaza, comme tous les vendredis depuis le début, le 30 mars d’un mouvement de protestation contre le blocus imposé par l’Etat hébreu à Gaza. Les manifestants réclament aussi le droit au retour des Palestiniens qui ont été chassés ou ont fui de leurs terres à la création d’Israël en 1948.

La participation aux manifestations de vendredi était cependant moindre que lors de mobilisations antérieures qui avaient réuni des dizaines de milliers de Gazaouis.

La journée de vendredi avait valeur de test alors que l’armée israélienne et les groupes armés palestiniens, dont le Hamas, observent une trêve de leurs hostilités depuis une semaine après une succession de confrontations de plus en plus sévères.

Rédaction AF