Le vol existe même à la …Mecque. Et les auteurs de ces actes se comptent forcément parmi les hadjis. Le président  de la délégation consulaire de la Mission algérienne du Hadj, Mohamed Meziane, a révélé, hier, sur les ondes de la radio nationale saoudienne, qu’un nombre de hadjis algériens se sont approchés des services consulaires algériens à Riadh, en Arabie Saoudite, pour se plaindre de la perte de documents ou d’argent ainsi que des vols. Sans pour autant donner le nombre de cas, le responsable a tenu toutefois à minimiser de son importance. «Il s’agit de quelques cas», a-t-il dit. En baissant leur garde, les victimes de ces vols croyaient surement qu’ils ne risquaient rien à la Mecque. Sauf que la réalité est tout autre. Il faut noter que près de 40 000 algériens effectuent le hadj cette année. Selon Mohamed Meziane, jusqu’à avant-hier soir, près de 84% d’entre eux étaient déjà sur place. Ceux-là ont été transportés via 107 vols. Par ailleurs, six algériens sont déjà décédés à la Mecque. Selon le ministère des Affaires Etrangères, le nombre est en baisse par rapport à l’année passée où il y a eu sept cas ou à 2016 avec huit décès.

Elyas Nour

Advertisement