Ramtane Lamamra a été nommé membre du Conseil d’administration de l’ONG internationale, International Crisis Group (ICG). Selon le magazine « Jeune Afrique » qui a relayé l’information, le diplomate algérien a rejoint, le 1er juillet dernier ce cercle composé de 47 membres issus de 27 pays. « Lamamra fait bénéficier Crisis Group de sa connaissance de la géopolitique africaine et de son expérience auprès de l’UA », a confié à cet effet à « Jeune Afrique » une source autorisée D’ICG. International Crisis Group est une ONG fondée en 1995 qui a pour but « de prévenir et résoudre les conflits meurtriers grâce à une analyse de la situation sur le terrain et des recommandations indépendantes ». Lamamra y exercera des fonctions en tant que « bénévole ». Cette nomination est la deuxième mission confiée au diplomate algérien, sur le plan international, après son intégration au Haut-Comité consultatif de l’ONU en charge de la médiation internationale en septembre 2017. Lamamra avait été ministre algérien des Affaires Etrangères de septembre 2013 à mai 2017. Il avait entamé sa carrière de diplomate en 1976. Natif d’Amizour, en Kabylie et âgé de 66 ans, celui-ci est réputé pour sa maîtrise des dossiers africains. En 2017, il avait été remplacé par Abdelkader Messahel, longtemps ministre délégué chargés des affaires maghrébines et africaines.

Elyas Nour