Le ministère de l’Habitat veut se montrer intransigeant pour ce qui est du délai de réalisation de logements, tous types confondus. A cet effet, décision a été prise de résilier pas moins de 475 contrats à travers tous le territoire national. Les entreprises concernées, ayant décroché des contrats de réalisation de logements depuis le début de l’année, peinent apparemment à entamer les travaux. Ce sont les sociétés nationales qui sont, bien évidemment, mis à l’index majoritairement. Ainsi le ministère a annoncé la résiliation de six contrats de réalisation de 4550 logements à travers trois wilayas, dans le cadre du programme location-vente (AADL), 462 contrats pour 14535 logements sur 46 wilayas pour la formule logement public locatif (sociale) et deux contrats de 78 logements à travers deux wilayas pour le promotionnel public (LPP). Pour ce qui est des entreprises étrangères, cinq contrats en tous ont été résiliés, trois pour la construction de 3750 logements «location-vente» dans deux wilayas, et deux contrats concernant 2480 logement «public locatif» dans deux wilayas aussi. Le gouvernement avait promis de livrer plusieurs milliers de logements durant les mois à venir. Le ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar, a affirmé à maintes reprises que les autorités ne toléreraient plus les retards dans les projets de réalisation de logements. La tutelle voudrait livrer le plus gros des quotas avant la prochaine présidentielle.

Elyas Nour

Advertisement