Le Mouvement démocratique et Social (MDS) a décidé d’organiser un sit-in le 3 septembre prochain, pour protester contre la campagne de destabilisation dont il fait l’objet.

«Plus d’un mois sans téléphone. Pensez-vous qu’une Daira, wilaya serai resté sans téléphone tout ce temps là ? Déjà que nous sommes boycottés par les médias, le seul moyen de communication dont nous disposons, internet, est coupé. Le bureau national a décidé de tenir un sit-in le 03 septembre à 10H devant la grande poste en signe de protestation», a indiqué le coordinateur national du parti, Hamid Ferhi sur sa page «facebook».

Advertisement

Le parti fait face à une véritable campagne de déstabilisation. Au début de l’année, la wilaya d’Alger, à travers sa Régie foncière, avait tenté de déposséder le MDS de son siège et seul et unique bureau à l’échelle nationale.

pis encore, plusieurs responsables de cette formation politique subissent des pressions «judiciaires» à longueur d’année. Le 26 juin dernier, après près de deux années de poursuites, Hamid Ferhi et Fethi Ghares, porte-parole du parti, et candidat déclaré à la présidentielle de 2019, avaient été relaxés par le tribunal de Ghardaia.

En compagnie de quatre autres défenseurs des droits de l’homme, ils étaient poursuivis pour «outrage à corps constitué», «incitation à attroupement non armé» et «non-respect d’une décision administrative».

Elyas Nour