L’enquête diligentée suite à la diffusion de la vidéo montrant des employés de la morgue de l’EHU “1er Novembre” d’Oran remettre un bébé mort-né à son père dans une boite en carton a rendu ses résultats. Rien n’a été retenu contre l’hôpital en question.

Dans une déclaration à l’APS, le chargé de communication de la Direction locale de la santé et de la population, Youcef Boukhari, a fait savoir que la commission chargé de l’enquête a fini ses travaux sans retenir de charges contre le personnel de la morgue.

Advertisement

Ce dernier à même accusé les réseaux sociaux d’avoir gonflé affaire sortie de son contexte. « Il s’agit d’une affaire qui a été gonflée par les réseaux sociaux. L’enquête “a remis l’histoire dans son contexte, dont la vidéo la complètement sortie », a-t-il déclaré.

Les responsables de l’EHU “1er Novembre” d’Oran sont, en tout cas, unanimes : « les bébés mort-nés sont transportés dans des boites en carton dans tous les établissements sanitaires d’Algérie et même d’ailleurs », ont-ils lancé.

De son coté, le Directeur général de l’établissement, le Dr. Mohamed Mansouri, a expliqué que le transfert des bébés décédés de la maternité à la morgue dans des caisses en carton, s’explique par un souci de discrétion. Selon lui, le transport d’un bébé mort-né dans un linceul ou dans un cercueil, pourrait choquer les parturientes.