Emmanuel Macron va «reconnaître» ce jeudi «la responsabilité de l’État français dans la disparition» du mathématicien communiste militant de l’indépendance de l’Algérie Maurice Audin, torturé par l’armée française et disparu sans laisser de traces en 1957.

Le président français effectuera une visite au domicile de la veuve de Maurice Audin ce jeudi, selon le député du parti de Macron, La République en marche, M. Cédric Villani.

Advertisement

L’élu a évoqué un «moment historique», lors de son passage sur les ondes de la radio française France Inter. «Il va reconnaître que la vérité est que Maurice Audin faisait partie de tous ceux qui ont été victimes d’un système», ajoute le député qui est aussi un ami de la famille Audin. Ce dernier a toujours milité pour que la vérité éclate.

Maurice Audin avait disparu à Alger en juin 1957, après avoir été arrêté par les parachutistes  du Général Massu. Son corps n’a jamais été retrouvé et son acte de décès n’a été établi qu’en 1963.

La disparition de Maurice Audin est devenue symbolique de la guerre d’Algérie et de la bataille d’Alger. Maurice fut arrêté le 11 juin 1957. Suspecté d’aider le FLN, il fut torturé et probablement tué. Son corps n’a jamais été retrouvé.