Un quart des vols de la compagnie nationale, Air Algérie, ont connu des retards durant cet été.

Selon Reda Tobal Seghir, directeur du service des affaires générales chez le transporteur aérien algérien, 22% des vols ont enregistré des retards allant de 45 à 60 minutes durant la saison estivale.

Advertisement

Il y a, par contre, des retards de plus d’une heure. Ceux-là sont «rares» a-t-il précisé, sans pour autant avancer le moindre chiffre.

Ces dernières années, les usagés de la compagnie se plaignent de plus en plus du phénomène des retards qui tend à se normaliser. Des retards qui ne sont jamais dédommagés comme ça se fait sous d’autres cieux.

Le même responsable a, par ailleurs, indiqué qu’Air Algérie était prête à prendre en charge les quelques centaines de hadjis algériens qui sont toujours bloqués en Arabie Saoudite à cause de la défaillance d’une compagnie saoudienne. Reda Tobal Seghir a tenu, à cet effet, à rappeler qu’Air Algérie a transporté cette année pas moins de 19 000 pèlerins à la Mecque. Et le chiffre pourrait être porté à la hausse l’année prochaine.

Elyas Nour