Le président Hassan Rohani a promis une réponse “terrible” de l’Iran après un attentat, revendiqué par le groupe État islamique (Daech), qui a visé samedi un défilé militaire dans le sud du pays faisant au moins 29 morts dont des civils.

Téhéran a dénoncé un acte “terroriste” et accusé un “régime étranger” soutenu par Washington d’être derrière l’attentat, qui a fait également des dizaines de blessés, dont plusieurs dans un état grave.

Advertisement

L’attaque, menée dans la matinée à Ahvaz, la capitale de la province du Khouzestan, peuplée majoritairement d’Arabes, a été revendiquée par le groupe extrémiste sunnite Daech via son organe de propagande.

“La réponse de la République islamique à la moindre menace sera terrible”, a déclaré M. Rohani, selon un communiqué publié sur son site internet officiel. “Ceux qui fournissent un soutien en matière de renseignement et de propagande à ces terroristes devront en répondre”.

 « Nourris par l’Arabie saoudite »

“Jusqu’à présent, cet attentat terroriste a fait 29 martyrs et 57 blessés”, a annoncé la chaîne officielle en langue arabe Al-Alam, en citant le député Mojtaba Zolnouri, membre de la Commission parlementaire de la Sécurité nationale et des affaires étrangères. Le bilan précédent était de 24 morts.

“Ceux qui ont ouvert le feu sur les gens et les forces armées sont liés au mouvement al-Ahvazieh”, a déclaré Ramezan Sharif, porte-parole des Gardiens de la Révolution cité par Isna, faisant référence à un mouvement séparatiste arabe local. “Ils sont nourris par l’Arabie saoudite, et ils ont essayé de faire de l’ombre à la puissance des forces armées” iraniennes, a-t-il ajouté.

Rédaction AF