L’Algérie a fait match nul (1-1), hier, en Gambie, pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019 dans un match qui s’est joué avec une heure et demi de retard. Rares ont été les rendez-vous footballistiques officiels, d’une compétition continentale, qui se sont déroulés dans de telles conditions. Mahrez et ses coéquipiers ont évolués alors qu’ils étaient entourés de supporters. Ces derniers, comme dans une rencontre de quartier, se sont amassés sur la main courante, alors que la règlementation exige l’évacuation, de cette zone, de toutes personnes non-accréditées. Les tribunes du stade de l’Indépendance de Bakau, à Banjul, n’ont pu apparemment contenir toute la foule qui s’est déplacée pour suivre la rencontre. A cet effet, et avant le début de la rencontre, certains supporters ont du alors descendre sur le terrain. Des bousculades ont eu lieu provoquant quelques blessés. Le service d’ordre était complètement dépassé. Les appels du speaker du stade envers les supporters pour rejoindre les tribunes étaient vains. Le président de la fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, présent sur place, a du menacer de ne pas jouer le match sous de telles conditions. Après deux réunions, il a été décidé de le maintenir. Le commissaire du match a indiqué à la délégation algérienne que la CAF ne voulais pas entendre parler d’une annulation de match. La FAF a même été menacée qu’en cas de «désistement», l’équipe nationale serait lourdement sanctionnée. Le règlement prévoit une exclusion pure et simple de l’actuelle édition et de la prochaine aussi. Mahrez et ses coéquipiers ont donc joué la rencontre dans des conditions extrêmement difficiles. Les remplaçants algériens ont dus, d’ailleurs, suivre l’empoignade, adossés à un panneau publicitaire en raison de l’absence d’un banc…Les nouveaux capés de l’équipe nationale, comme Boulaya et Alexandre Oukidja, du FC Metz (France), ont découverts à leurs dépends les conditions de jeu difficile dans certains pays du continent. Rien à voir bien évidemment avec ce qui se passe dans les championnats européens où ils évoluent. Entre temps, et malgré ce point, l’Algérie prend provisoirement, avec quatre points, la tête du groupe D. L’autre match du groupe, Togo – Benin, se jouera aujourd’hui.

Elyas Nour

Advertisement