Les chants  des supporteurs ont encore fait très mal. Hier dimanche, les  usmistes ont chanté à la gloire de Saddam Hussein devant une équipe irakienne qui a décidé de quitter le terrain. En guise de réaction, le ministère irakien des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur d’Algérie à Bagdad.

Le gouvernement irakien n’a pas tardé à réagir à ce qui a été perçu comme une insulte. Hier soir, lors d’un match des es 32e de final de la Coupe arabe des clubs, les supporteurs de l’USM Alger ont chanté à la gloire de Saddam Hussein.

Advertisement

Le ministère irakien des Affaires étrangères a donc convoqué l’ambassadeur d’Algérie à Bagdad, a rapporté Ennahar, sans pour autant citer de source.

Cet incident intervient après celui ayant eu lieu en décembre dernier, lors que des supporteurs ont brandi une banderole à Aïn Mlila, dans laquelle ils ont critiqué le roi Salman dans un contexte marqué par le transfert de l’ambassade US de Tel-Aviv vers EL Qods. Cet épisode avait provoqué un malaise diplomatique entre l’Arabie Saoudite et l’Algérie. Un malaise qui n’a pas duré, car le gouvernement algérien a présenté des excuses officielles. Les supporteurs ayant brandi la banderole ont été poursuivis en justice !

La question qui se pose donc d’elle-même est celle de savoir, est-ce que le gouvernement algérien va se comporter de la même manière avec son homologue irakien ?