La présidente de l’ex-front national (FN) Marine Le Pen, veut faire de  reconnaissance officielle de la France des actes de torture et de l’assassinat du militant Maurice Audin une affaire de politique interne. Fidèle au cynisme et aux déclarations grossières dont se fondent les Le Pen, père et fille, elle écrit que le militant de la cause nationale fut un homme qui a soutenu le terrorisme !

Dans un tweet daté de ce jeudi, Marine Le Pen a écrit : « Maurice Audin a caché des terroristes du FLN qui ont commis des attentats ».

Advertisement

Pour la leader de l’extrême droite en France, le président français Emmanuel Macron instrumentalise la question pour des fins de politique interne. «Macron, commet un acte de division, en pensant flatter les communistes ».

Marine Le Pen  croit savoir qu’il s’agit ici d’«un acte de division».
«Quel est l’intérêt pour le président de la République de rouvrir des blessures, en évoquant le cas de Maurice Audin ?», s’interroge-telle avant de répondre : «Il souhaite surfer sur la division des Français, au lieu de les réunir dans un projet».

Cette après-midi, le président français a remis une déclaration écrite à la veuve de Maurice Audin dans laquelle il a reconnu la responsabilité de l’État français dans la disparition de son mari.