La quasi-totalité des journaux allemands ont titré, ce mardi, sur la visite de la chancelière allemande Angela Merkel en Algérie. Contrairement aux rapports positifs des médias gouvernementaux et pro-pouvoir algériens qui ont évoqué divers accords économiques, la presse allemande n’a évoqué que l’accord sur le rapatriement des demandeurs d’asile algériens dont l’Allemagne veut se débarrasser. Les principaux thèmes abordés ont trait à l’aspect sécuritaire dont le seul objectif est de prémunir l’Allemagne des menaces en provenance d’Afrique du Nord.   

Les médias allemands ont été on ne peut plus clairs ce mardi, la visite Angela Merkel en Algérie n’a qu’un seul objectif et ce dernier a un impact important sur la politique intérieure en Allemagne. L’objet de cette visite a donc trait à l’épineuse question des demandeurs d’asile algériens et dont l’Allemagne veut rapatrier dans les plus brefs délais. La République fédérale a classé l’Algérie parmi les pays sur ce qui fait que ses ressortissants demandeurs d’asile ont vu leurs demandes refusées.

Advertisement

Le journal électronique Sueddeutsche Zeitung a souligné l’attitude coopérative de l’Algérie, et sa disposition à accélérer le processus de rapatriement des demandeurs d'asile rejetés. Le média a posé la question de savoir si cet accord peut améliorer la situation tendue en Allemagne à cause de cet épineux dossier des réfugiés?

De son côté, le site internet Augsburger Allgemeine a souligné l’engagement de la chancelière à « soutenir le gouvernement algérien pour le maintien de sa stabilité et a salué les progrès accomplis dans le rapatriement des demandeurs d'asile rejetés ».

« Il y a une coopération très constructive de la part des autorités des deux pays dans le rapatriement », ajoute-t-il, soulignant le déploiement de l’Algérie pour résoudre les conflits dans la région.

À aucun moment les médias allemands ont évoqué un accord économique conclut entre Berlin et Alger. Les discutions entre la partie allemande et Algérienne étaient concentrées sur les aspects sécuritaires. Selon la lecture faite par les médias allemands, Alger va déployer encore plus ses efforts pour faire face à l’émigration clandestine et dans le rapatriement de ses ressortissants refoulés par l’Allemagne et en contrepartie, la chancelière appuyait le gouvernement Algérie en mettant en avant la stabilité politique en Algérie.