Fin de la lune de miel entre le Paraguay est Israël. À peine arrivé aux commendes du pays, le nouveau président paraguayen Mario Abdo Benitez a annulé la décision de transfert de l’ambassade du Paraguay à Al-Qods. Les Palestiniens applaudissent et Israël réplique.    

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a ordonné hier mercredi la fermeture de l’ambassade d’Israël au Paraguay. Pour le gouvernement israélien, la décision prise par Asuncion est gravissime.

Advertisement

Arrivé au pouvoir à la mi-août , le nouveau président paraguayen a pris la décision d’annuler le transfert de la représentation diplomatique paraguayenne à Al-Qods, et décide de la renvoyer à son ancien siège à Tel-Aviv.

Selon un communiqué officiel, cette décision est motivée par une volonté de « contribuer à l’intensification des efforts diplomatiques régionaux et internationaux dans le but de parvenir à une paix élargie, juste et durable au Moyen-Orient ».

De son côté, le ministre des affaires étrangères palestinien a annoncé que les Palestiniens allaient ouvrir « immédiatement »une ambassade au Paraguay, « en marque d’estime pour la position courageuse du gouvernement paraguayen ».