Les services de sécurité ont déployé des moyens impressionnants pour faire avorter le rassemblement des retraités, invalides et radiés de l’armée qui devait se tenir à Alger. Plusieurs protestataires ont été arrêtés. La fermeture des accès routiers du coté Est de la capitale par le dispositif de sécurité a provoqué un gigantesque bouchon s’étendant de Réghaïa jusqu’à Bouira !

Environ 300 véhicules à bord desquels des retraités, invalides et radiés de l’ANP venus de plusieurs wilayas de l’Est du pays ont tenté de marché sur Alger afin de tenir un rassemblement de protestation. Tout au long de la route reliant Constantine à Alger, des heurts ont eu lieu au niveau des points de contrôle routier. Des baissés du coté des protestataires et des services de l’ordre ont été enregistrés, rapportent plusieurs sources médiatiques.

Advertisement

Ces anciens militaires ont fait face à un dispositif de sécurité renforcé au niveau de Lakhdaria. L’autoroute Est – Ouest avait été complètement fermée par les unités de la gendarmerie sur cet axe tôt ce matin.

Aux portes Est d’Alger, tous les accès ont été bloqués. Des renforts de brigades antiémeutes ont continué d’affluer au niveau des principaux passages routiers du côté Est de la capitale. L’action de protestation a fini par être avortée. Les quelques protestataires qui sont parvenus à s’introduire à Alger ont été embarqués.

Rappelons que  les retraités, invalides et radiés de l’ANP revendiquent, depuis maintenant quelques années, une revalorisation de leurs pensions et une amélioration de leurs conditions sociales. Ces derniers ont toujours exprimé leur indignation contre les privilèges cédés aux terroristes repentis au moment où leur condition sociale se détériore.