Y aurait-il de l’électricité dans l’air entre le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui et le DGSN Mustapha El-Habiri ? Si l’on se fie à ce qu’ont révélé certains médias, le ministre de l’Intérieur a tout simplement annulé le limogeage du directeur de la police de l’air et des frontières (PAF), Hamid Goucem. Selon lui, il y a eu vice de procédure!

Si l’on venait à interpréter ce qui a été rapporté ce mercredi par le site internet ALG 24, M. Bedoui reproche à son DGSN, une transgression de la procédure régissant les décisions de limogeage et de mutation des cadres de la police. Autrement dit, Mustapha El-Habiri aurait pris une décision de façon unilatérale sans prévenir sa tutelle ! le fait qu’un DGSN soit rappelé à l’ordre de cette façon est une première en Algérie.

Advertisement

Sans citer son nom, le média indique que « le ministre de l’Intérieur a demandé au DGSN de respecter la procédure relative aux limogeages et nominations et de procéder à un mouvement clair au sein de la sûreté nationale,  en transmettant aux services du ministère de l’Intérieur, une liste complète des responsables à limoger ou à muter avec, pour chacun, les noms de trois potentiels successeurs ».

Pourtant, plusieurs cadres de la DGSN ont été écartés par Mustapha El-Habiri depuis son installation à la tête de la DGSN. Jusqu’ici, aucun reproche ne lui a été fait. Avant-hier, le patron de la police a limogé le directeur de PAF, Hamid Goucem. Une décision qui ne semble pas être du gout de Noureddine Bedoui. Selon nos sources, Hamid Goucem a été demis de ses fonctions suite à la sortie illégale du territoire national du général major Saïd Bey, dont le passeport a été pourtant retiré.