Le bilan du séisme et du tsunami ayant frappé vendredi la province indonésienne de Sulawesi central s’est alourdi, passant à 384 morts, a annoncé le porte-parole de l’Agence indonésienne de gestion des catastrophes (BMKG) Sutopo Purwo Nugroho.

Advertisement

Il ne s’agit que des chiffres concernant Palu, chef-lieu de cette province sinistrée située sur l’île de Célèbes, l’impact de ces catastrophes naturelles à Donggala et ses zones côtières, touchées par le tsunami, n’ayant pas été inclus dans ce bilan.

On recense par ailleurs 29 disparus à Palu, où la catastrophe a détruit des milliers de maisons et d’infrastructures. Le bilan pourrait s’aggraver de façon significative à mesure que les évaluations menées dans certaines zones touchées sont toujours en cours.

Les coupures de courant persistent toujours, coupant les communications, entravant la coordination et la diffusion d’informations sur la catastrophe, selon le porte-parole du BMKG.

Enfin, des répliques sismiques continuent de toucher la province, a-t-il ajouté. Celle-ci a été frappée vendredi par trois secousses d’une magnitude respective de 6, 7,4 et 6,1 sur l’échelle de Richter.