L’ex-ministre de l’Énergie, le très controversé Chakib Khelil continuent de prodiguer ses conseils à travers d’interminables conférences "académiques". Cette fois-ci, c’est l’effondrement de la valeur du dinar qui a été au centre de son intervention. Une intervention des plus burlesques, puisque le conférencier a défendu l’idée selon laquelle le terrorisme et la drogue soutiennent la valeur d’une monnaie et la rendent plus forte !      

« La valeur du dinar s’est effondrée du fait de la chute du prix du baril de pétrole », avait-il expliqué, avant d’avancer que « la valeur de la monnaie peut être forte, comme en Tunisie, car elle est soutenue par le tourisme, le terrorisme et le trafic de drogue ».

Advertisement

Selon Chakib Khalil, la drogue et le terrorisme attirent les devises fortes comme le dollar. « Quand un terroriste vient de l’étranger pour s’introduire sur ton territoire, il ramène avec lui du dollar ou de l’euro. Et c’est pour cela que plusieurs pays où l’activité terroriste et le narcotrafic sont omniprésents jouissent d’une monnaie à forte valeur ».

Hormis le discours surréaliste développé par ce personnage intrigant, la thèse développée par l’ancien ministre est plus qu’humiliante pour nos voisins de l’Est et de l’Ouest. « Leurs économies ne sont pas plus performantes que la nôtre,  c’est le terrorisme et la drogue et d’autres moyens détournés qui leur permettent de conserver une monnaie à forte valeur ».