Le ministre de la Santé Mokhtar Hasbellaoui a surpris tout le monde hier lundi, en répondant aux questions des journalistes voulant recueillir une déclaration à propos du décès d’une femme par manque de prise en charge médicale à Ouargla. La défunte a rendu l’âme après s’être fait piquer par un scorpion. Selon le ministre, l’animal s’est senti menacé et c’est pour ca qu’il l’a piqué!!!   

Quelle étrange déclaration venant d’un ministre réputé pour être un illustre professeur! Il est vrai que Mokhtar Hasbellaoui ne maitrise pas l’art de la communication, mais de là à verser dans le ridicule, on ne s’y attendait pas.

Advertisement

Le ministre a été interrogé sur le cas de cette universitaire qui est morte à l’hôpital central d’Ouargla des suites d’une piqure de scorpion. Le cas nécessitait la présence de chirurgien cardiologue, mais hélas, l’hôpital n’en dispose pas !

En guise réponse, M. Hasbellaoui  verse dans l’esquive : « le monde animal est un monde qui est gentil », a-t-il lancé, ajoutant que « l’animal ne fait pas de mal à l’homme. L’animal fait du mal à l’homme que quand il est menacé ».

À aucun moment, un éventuel dysfonctionnement n’a été évoqué. Bien au contraire, le ministre a affirmé que la patiente a été prise en charge « dans les temps » et que l’hôpital d’Ouargla est un CHU doté des moyens humains et techniques nécessaires.

A en croire ses propos, le problème réside dans le fait que « le monde des scorpions reste méconnu ». « Je pense qu’un travail doit être fait pour étudier le comportement des scorpions parce que comprendre le comportement de l’animal va nous permettre de prévenir un certain nombre d’accidents ».