Ils étaient environ 3 000 travailleurs du complexe sidérurgique d’El-Hadjar à tenir un rassemblement pour réclamer la levée de l’immunité parlementaire sur le très controversé député d’Annaba Baha Eddine Tliba, auquel on reproche des immixtions intéressées et des actions malveillantes contre le complexe.   

Réunis devant le siège du syndicat d’El-Hadjar, les travailleurs ont évoqué de gros marchés obtenus indûment par le député, soulignant des entorses au règlement, a rapporté le site électronique le Jeune-independant.

Advertisement

Tliba, auquel on a attribué le sobriquet de « prince du Qatar d’Annaba », est également accusé de trafic d’influence dans la vente des produits sidérurgiques. Les travailleurs n’en peuvent plus et affirment que le député-affairiste joue avec une compagnie nationale qui est aussi leur gagne pain !

Le climat est très tendu au sein du complexe sidérurgique et dans toute la wilaya d’Annaba, notamment après la diffusion, il y a quelques jours d’une bande audio ou l’on pouvait entendre une personne ordonner que l’ont déstabilise El Hadjar. Cette bande audio a été publiée sur les réseaux sociaux et présentée comme étant l’enregistrement d’un appel téléphonique passé par le sulfureux député d’Annaba à l’un de ses hommes de main.

Les travailleurs interrogés par le Jeune-independant ont déploré les immixtions d’affairistes qui portent préjudice au complexe, aux travailleurs, à leurs familles.

Dans cette wilaya de l’Est algérien, des citoyens ainsi que des militants de l’ex-parti unique, d’où est issu Tliba, s’organisent afin de tenter de éjecter définitivement.