Une Américaine de 34 ans accuse la star mondiale du football Cristiano Ronaldo de l’avoir violée dans un hôtel de Las Vegas en juin 2009, puis de l’avoir fait signer sous pression un accord financier la contraignant au silence, des faits catégoriquement démentis par le champion portugais.

Ronaldo, qui joue au club italien de la Juventus de Turin, a dénoncé dimanche des “fake news”, dans une courte vidéo en anglais sur son compte Instagram.

Advertisement

La plaignante, Kathryn Mayorga, affirme dans une plainte déposée dans l’Etat du Nevada que Cristiano Ronaldo l’a sodomisée de force le 13 juin 2009.

Elle assure avoir aussitôt dénoncé l’agression à la police et avoir fait l’objet d’un examen médical. Mais à l’époque elle s’était abstenue de citer nommément Ronaldo, se contentant d’évoquer “un joueur de football célèbre”.

Elle avait peur d’être “humiliée publiquement” et de subir des mesures de “rétorsion” de la part de la star, explique la plainte au civil déposée le 27 septembre auprès du tribunal compétent pour Las Vegas.

Un enquêteur de la police de Las Vegas a confirmé à l’AFP que les policiers avaient bien entendu à l’époque Mme Mayorga au sujet d’une “agression sexuelle” mais que celle-ci n’avait pas souhaité divulguer le nom de son agresseur, pas plus que les circonstances des faits. Par conséquent, la procédure n’avait pu aller plus loin.

Rédaction AF