Le patron du groupe Ennahar, Anis Rahmani a annoncé avoir déposé une plainte contre des responsables au sein des services de renseignements algériens. Hier mardi, un journaliste du groupe a été arrêté par des éléments des services ayant agi en dehors de toute couverture légale.    

«Ennahar a déposé une plainte devant la justice contre les responsables des services de renseignements qui ont donné les ordres de violer la loi », a indiqué le patron de ce groupe médiatique dans un tweet.

Advertisement

À l’origine de cette affaire, un article de presse qui, selon toute vraisemblance, n’a pas été du goût du patron des services de renseignements, le général Athmane Tartag. Un enregistrement téléphonique diffusé hier sur les réseaux sociaux révélant une discussion houleuse entre le patron d’Ennahar et un officier supérieur le montre bien.

Anis Rahmani avance que le journaliste travaillant sous sa direction a été interpellé de façon toute à fait illégal. Selon lui, les éléments l’ayant interpellé n’étaient pas munis de mandat ni de convocation.