Des députés à la mentalité de “trabendistes”. C’est la seule expression à même de traduire l’attitude des élus de la majorité ayant paralysé l’APN, en bloquant toutes ses activités, mais qui insistent pour honorer des missions à l’étranger. Les frais de missions sont, bien sûr, versés en devise !

Alors que les députés de la majorité (FLN- RND) ont bloqué l’APN en plongeant l’institution dans une grave crise depuis le 30 septembre dernier, en réclamant la démission du président de la chambre basse de l’APN, Saïd Bouhadia, certains d’entre eux sont sortis en mission à l’étranger comme si ces déplacements ne faisaient pas partie des activités de l’Assemblée nationale.

Advertisement

EL Khabar s’est penché sur le cas de certains d’entre eux, afin de prouver que ces élus méritent les qualifiants de « râpasses » et de « mercantiles », qu’on leur inflige. Au moment l’appareil législatif est à l’arrêt, notamment après la publication d’une pétition annonçant le blocage de toutes les activités au sein de l’APN, ils se permettent d’effectuer des déplacements à l’étranger dans le cadre de leur travail. Des missions généreusement rémunérées et ouvrant droit à un beau pactole.

Parmi ces députés, le chef du groupe parlementaire RND Mohamed kiji, qui s’est rendu à Strasbourg, en France, pour participer aux travaux de la quatrième session du Conseil Européen. L’élu a été critiqué après avoir posté, sur son compte Facebook, une photo prise sur place, en compagnie de Naoum Belakhdar député FLN ayant effectué le déplacement pour les mêmes raisons. kiji a tenté de se justifier en affirmant que « les missions à l’étranger font partie de la diplomatie parlementaire et par conséquent, elles ne font pas partie des activités de l’APN ». Ce qui est totalement faux !

Entre le 3 et le 6 octobre, une autre délégation parlementaire comptant des députés et des sénateurs s’est également rendue au Kirghizistan, pour prendre part aux travaux de la session d’automne de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. L’information a même été rapportée par El Moudjahid, dans son édition du 3 octobre. Parmi les députés ayant fait le déplacement : Yahia Abderrama et Azouk Saïda du RND.