Un tireur a ouvert le feu samedi dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie, où les fidèles étaient rassemblés pendant le chabbat, faisant plusieurs morts, avant de se rendre.

Donald Trump a immédiatement dénoncé le climat de “haine” aux Etats-Unis et dans le monde, quand le Premier israélien Benjamin Netanyahu a déploré une attaque “antisémite horrible”.

Advertisement

Selon le président américain, le bilan de cette fusillade risque d’être “plus dévastateur” qu’annoncé initialement. Les médias américains évoquant au moins quatre morts.

Refusant de confirmer ces chiffres, le directeur de la sécurité publique de Pittsburgh a ajouté qu’il y avait six blessés, dont quatre parmi les forces de l’ordre.

“La scène est terrible à l’intérieur”, a ajouté Wendell Hissrich devant les caméras, apparemment très ému.

“C’est l’une des pires scènes de crime sur laquelle je me sois rendu, et j’ai été sur des accidents d’avion”, a-t-il ajouté.

Les motivations du tireur, qui a été placé en garde-à-vue, n’étaient pas connues dans l’immédiat.

Selon plusieurs médias, il s’agit d’un homme de 46 ans, nommé Rob Bowers et auteur de messages antisémites sur les réseaux sociaux. Il aurait proféré des menaces à caractère antisémite lors de l’attaque.

Rédaction AF