Les imams continuent de faire face à une vague de violence. Ils sont la cible d’intégristes qui sont entrés dans une véritable guerre dans le but de contrôler les mosquées et les comités religieux. Ces imams tirent la sonnette d’alarme et s’interrogent sur l’immobilisme inquiétant de l’État.

Advertisement