Le patron du Mouvement populaire algérien (MPA) Amara Benyounès a s’est posé un certain nombre de questions tout à fait saugrenues lors d’un meeting populaire à Aïn Defla. Il s’est, par exemple, interrogé « pourquoi les partis de l’opposition ont-ils peur de Bouteflika ?»   

M. Benyounès est allé vendre le cinquième mandat à la population d’Aïn Defla ce samedi 10 novembre. Dans son plaidoyer, il a défendu Bouteflika et son bilan avant de s’interroger pourquoi l’opposition redoute-elle le raïs.

« Si vraiment le président de la République est incapable de gouverner comme vous le prétendez et que le peuple ne le soutient pas, expliquez-moi alors pourquoi vous avez peur qu’il brigue un cinquième mandat », a rapporté EL Bilad, ajoutant que M. Benyounès s’est directement adressé aux partis de l’opposition.

En usant d’un ton ironique,  il a souligné les reprochasses faits au président Bouteflika par l’opposition, notamment pour son omniprésence sur les écrans de télévision lors de son premier mandat. M. Benyounès explique d’une façon tout à fait incongrue qu’aujourd’hui, l’opposition lui reproche d’être absent.

En faisant, peut-être, dans l’anticipation, le patron du MPA a, ensuite, insisté sur le fait que la protestation, quelque soit sa nature, se doit d’être « pacifique ». Une formule vidée de sens puisque le président du MPA a mis l’accent sur les « périls » que peuvent provoquer les « marches » et les « rassemblements ».

Amara Benyounès / «Pourquoi les partis de l’opposition ont-ils peur de Bouteflika ? »
2 (40%) 1 vote[s]