Le patron de Cevital, Issad Rebrab s'est implanté dans le Nord-Est de la France, plus exactement à Charleville-Mézières dans le département des Ardennes, son unité de production fabriquera des machines de traitement de l'eau. Pour marquer le coup, le président français Emanuel Macron a effectué une visite imprévue à cette unité de production pour l’inaugurer, mais également afin de marquer l’intérêt de la France à ce type d’investissement créateur d’emploi. Un millier d’emplois directs sont prévus à terme.        

Issad Rebrab reçoit donc Emmanuel Macron, ce mercredi, dans sa nouvelle unité de fabrication de machines de traitement de l'eau. Il s’agit vraisemblablement d’une initiative liée au projet EvCon basé sur une technologie révolutionnaire acquise par le groupe Cevital auprès de firmes allemandes. EvCon ambitionne de produire une eau ultra pure, d’offrire des solutions révolutionnaires dans le domaine du traitement des eaux industrielles et le dessalement d’eau de mer.

Advertisement

Pour concrétiser une partie de ce projet, Cevital s’installe dans des locaux abandonnés par le groupe français PSA dans les Ardennes. À l’occasion de la visite du chef d’État français, Issad Rebrab a annoncé la création d’une dizaine d’emplois à court terme et environ un millier à terme. Cette unité de fabrication sera opérationnelle fin 2019.

La visite du président français dans cette usine a été incluse à la dernière minute à son agenda, souligne l'Élysée, ajoutant que c’est un investissement « emblématique de la proximité économique entre la France et l'Algérie ».

Rappelons que le premier groupe privé algérien emploie 12 000 personnes en France dans des domaines variés tels que l’électronique, la sidérurgie, l'électroménager et le BTP.