Un responsable turc a affirmé ce vendredi, un mois après le meurtre de Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul, que son corps démembré avait été dissout dans de l’acide ! Une expertise médico-légale pouvant prouver un acte de torture ne pourra donc jamais être effectuée.

"Nous voyons à ce stade qu'ils ne se sont pas contentés de le démembrer, ils s'en sont débarrassés en le dissolvant", a déclaré au quotidien Hürriyet Yasin Aktay, un conseiller du président Recep Tayyip Erdogan, ajoutant qu’"ils ont démembré le corps, pour le dissoudre plus facilement"

Advertisement

Lors d'une conférence de presse tenue à Washington hier jeudi, par le porte-parole du Département d'État américain, M. Robert Palladino, a affirmé que "les restes de M. Khashoggi doivent être localisés et restitués à sa famille pour un enterrement approprié le plus tôt possible".

L’annonce faite aujourd’hui par les autorités turques sonne donc comme une réponse qui ôte toute possibilité de restitution du corps. Pis encore, le démembrement du cadavre de Jamal Khashoggi et sa dissolution dans de l’acide met un terme à tout espoir d’une expertise médico-légale pouvant apporter des preuves d’un acte de torture.