L’Algérie se positionne à la 116e place sur 149, dans le «Legatum Prosperity Index », qui est un outil permettant de mesurer le degré de prospérité dans le monde.

Dans son classement publié hier mercredi par le «Legatum Institute», une organisation caritative indépendante basée à Londres, dirigée par la baronne Philippa Stroud, membre conservatrice de la Chambre des lords, il est souligné que que l’Algérie a régressé d'une place par rapport à 2017 et de près d'une vingtaine de places en 12 ans.

Advertisement

Au classement général, l'Algérie a donc régressé de la 115e position à 116e par rapport à l'année dernière. On notera également que notre pays a perdu 19 places depuis la publication du premier classement en 2006.

 

Selon les données mises en exergue dans le classement de cette année, l’Algérie a montré de meilleures performances en matière de sécurité, de stabilité, ainsi que dans le domaine de la santé. Les choses sont tout autres dans plusieurs domaines comme la liberté individuelle où l’Algérie a été classée à la 145e place sur (149). 135e, en ce qui concerne l’environnement des affaires, 120e en matière de capital social et 115e concernant la qualité de l’économie.

hjhjh - Indice de la prospérité dans le monde / L’Algérie régresse

À l’échelle du continent, l’Algérie a fait mieux que l’Égypte (122e) et la Libye (133e). Mais, est arrivée loin derrière la Tunisie (102e) et le Maroc (107e).

Tout en haut du classement, on retrouve, sans surprise, la Norvège, suivie de la Nouvelle-Zélande et la Finlande.