La caméra d’El Bilad est descendue dans la rue pour interroger quelques citoyennes et citoyens algériens, en cette fin du mois de novembre, période durant laquelle on célèbre la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, afin de connaitre leur position par rapport à cette question. Les personnes interrogées se sont prononcées à propos de ce fléau, ainsi que sur ses conséquences. Les journalistes ont posé la question de savoir s’ils sont pour ou contre cette violence. La réaction de certains donne des sueurs froides.  

« Je suis pour l’usage de la violence et je donne raison aux hommes qui l’utilisent. La place de la femme est à la maison, sa vraie place est dans la cuisine », a-t-il proféré, ajoutant que « les femmes se trouvent partout, matin, après-midi et soir. Je soutiens donc ce qui violente leurs femmes. « Je tuerais ma femme au moindre faux pas, si j’étais marié », a-t-il lancé !

Advertisement